FAQ

Q'est-ce que le focusing?

Le focusing fut développé par Eugene T. Gendlin (1926-2017) au cours des années 50 et 60. Le focusing consiste en une approche relative à la méditation dont l’orientation repose sur l’expérience du corps et de l’esprit, dans sa globalité. L’attention étant portée à l’endroit de sensation corporellement perçu, cette démarche contemplative conduit les pratiquants à prendre conscience, à reconnaitre et à interpréter les diverses expériences qui se déroulent dans leur vie.

En raison de sa perspective humaniste, le focusing favorise chez la personne l’éclosion d’une attitude qui lui permet apprécier ses propres ressources. Les prises de conscience amenées par une pratique régulière privilégient également la mise en place de conditions favorables à la poursuite d’une vie plus harmonieuse.

Comme le mentionne David Rome dans la revue Tricycle : « La méditation bouddhiste s’est développée pour dissiper l’ignorance, surmonter les tendances à s’accrocher et à saisir de l’ego et réaliser le plein réveil spirituel. La méditation ne vise pas tant à résoudre les problèmes particuliers d’une personne qu’à éclairer celle-ci dans son ensemble. Le focusing, de son côté, fournit un outil pragmatique pour faire apparaître et démêler les sources personnelles de nos souffrances individuelles qui ont tendance à être basées sur nos histoires de vie spécifiques. »

tifi
BIENFAITS-1
Du point de vue mental et spirituel
  • Développe ou approfondis la capacité d’introspection
  • Réduis le stress et l’anxiété
  • Améliore les contacts humains et le sens empathique
  • Apporte une meilleure connaissance de soi et une appréciation plus juste de sa personne
_MG_0213
Q'est-ce que les méditations bienveillantes?

C'est une rencontre de soi, dans la dignité. Les méditations bienveillantes consistent à prendre une pose, à observer et à déconstruire les présupposées qui paralysent notre capacité à faire des choix. Celles-ci nous conduisent sur le chemin du non-jugement, de la compassion et de l’empathie envers soi-même et autrui. Elles nous amènent à développer une confiance qui va à l’encontre nos automatismes toxiques qui freinent notre pouvoir d’agir.

BIENFAITS-1
Du point de vue mental et spirituel
  • Transforme la vision de l'identité personnelle et des relations avec autrui
  • Réduis les automatismes nocifs habituels
  • Améliore la condition de vie
  • Apporte une plus grande autonomie
Q'est-ce que le taekwon-do?

Le taekwon-do est un art martial d’origine coréenne conceptualisé par le général Choi Hong Hi (1918-2002) en 1955. Littéralement, le terme « tae » signifie sauter ou voler, donner un coup de pied ou écraser avec le pied. « Kwon », quant à lui, traduit l’utilisation du poing : généralement pour frapper ou briser avec la main ou avec le poing. Le « do », quant à lui, veut dire l’art ou la voie, celle construite et pavée par les saints et les sages des temps passés (Choi, 1983). Le nom « taekwon-do » peut donc se traduire par l’entrainement unifié du corps et de l’esprit, inscrit à l’intérieur d’une méthode d’autodéfense. Son but est de décourager ou mettre un frein à toutes formes d’agression qui peut provenir d’un ou plusieurs adversaires.

tkd-itf
BIENFAITS-1
Du point de vue mental, spirituel et physique
  • Développe l’autodiscipline
  • Augmente la capacité de concentration
  • Améliore la gestion du stress et la canalisation des émotions
  • Renforce la confiance et l’estime de soi
  • Accrois le renforcement de valeurs saines et d’une conduite morale équilibrée
  • Améliore le rapport entre les individu

 

  • Représente un entraînement complet du corps
  • Améliore l’endurance cardiovasculaire
  • Renforce le tonus musculaire
  • Accrois la souplesse
  • Développe les réflexes et l’agilité
Le taekwon-do et la méditation d'orientation focusing

Dans le cadre de son chapitre qui traite de la culture morale, le général Choi Hong Hi souligne les bienfaits de la méditation.  Il précise notamment que cette discipline contribue au développement de la tranquillité d’esprit de ses pratiquants. L’acte de méditer n’est toutefois pas abordé comme l’entend la tradition du bouddhisme ou du zen. Bien que l’aspect contemplatif soit considéré, la méditation représente davantage un moment de réflexion — en silence et dans l’intimité de ses pensées — où l’adepte martiale effectue le bilan de ses actions. Dans ce contexte, l’exercice méditatif est poursuivi dans le but d’une amélioration de leur conduite morale pour devenir de meilleures personnes.

Dans ce même esprit, le focusing rejoint cette perspective de la pratique méditative dont nous fait part le général Choi. En portant son attention sur le processus liant l'esprit et le ressenti corporel, cet acte de méditation conduit le pratiquant à revisiter certains épisodes de sa vie et à en comprendre plus profondément leur portée. Cette perspective méditative ouvre alors la possibilité de transformer leur regard à l’endroit de la situation qui fait l’objet de leur méditation, d’assainir leur pensée et atteindre une certaine tranquillité d’esprit. Outre son bienfait sur l’esprit, la méditation d’orientation focusing a également une incidence sur l’attitude du méditant. Sa pratique méditative le conduira à adopter une attitude bienveillante et altruiste, en face des enjeux qui se présenteront à lui.

Gén_Choi_Banf_Alb_Canada 2
IMG_3921.JPG
Q'est-ce que la communication co-créative?

Communiquer c’est d’abord écouter. C’est « être présent » à l’autre et reconnaitre ce qu’il perçoit de manière authentique, au contact de son ressenti corporel (felt sense). Il ne faut pas négliger non plus la manière dont vous éprouvez cette situation. Communiquer consiste également à écouter votre ressenti corporel (felt sense), afin de demeurer en contact avec ce que vous ressentez et interprétez, par rapport à ce partage d’information.

Ce processus d’écoute constitue une base essentielle pour une rétroaction adéquate dans le cadre de la co-création de pistes de solution. En demeurant dans la reconnaissance des ressentis corporels partagés, ce processus facilitera une ouverture mutuelle à l’endroit des possibilités de solutions en face de besoins particuliers.

BIENFAITS-1
Du point de vue relationnel et communicationnel
  • Renouvelle la vision de la communication
  • Précise le sens de l’information partagée
  • Bonifie l’ouverture au dialogue
  • Renforce le contact humain au cours des discussions